Les 10 plus belles catcheuses du moment

Chaque année, le Pro Wrestling Illustrated dévoile les 50 meilleures lutteuses de l’année. Un classement à relativiser puisqu’il est arrêté à début novembre et ne prend pas en compte les deux derniers mois de compétition. Puisque la beauté n’a pas d’âge, découvrez 10 des plus belles catcheuses de l’année, qui ont tant brillé par leur apparence que par leur performance sur le ring.

Sexy Star (AAA)

Championne mexicaine de la fédération AAA, Sexy Star, modeste nom de ring de Dulce Maria Garcia Rivas, est la diva star de son pays et de la AAA. Elle est actuellement la seule femme du clan La légion étrangère.

Sasha Banks (WWE)

Auto-proclamée « The Boss », Sasha Banks a livré de nombreux combats épiques contre Charlotte Flair, avec des échanges de titre incessants. Et puis, ses yeux nutella (comprenez amende et noisette) lui valent une place de choix parmi le top divas.

Bailey (WWE)

Arrivée cette année dans le grand bain du roster principal, Bailey a vite accroché les fans avec ses hugs (câlins). La jeune suprstar nous prendrait dans ses bras, on ne dirait pas non.

Candice LeRae (circuit indépendant)

Candice LeRae est une valeur sûre des fédérations secondaires. Jamais affiliée à une compagnie, la lutteuse privilégie toutefois les promoteurs américains.

Ivelisse Velez (Shine Wrestling)

Passée anonymement par la WWE et la TNA, Ivelisse Vélez a pourtant un potentiel de super diva. Actuellement sous contrat avec Shine Wrestling, elle est aussi manager et a notamment fait progresser la Britannique Paige.

Alexa Bliss (WWE)

Récemment championne à Smackdown, Alexa Bliss est le présent de la WWE et très certainement l’avenir. Seulement classée 29è par le magazine, avant que la jeune femme n’accède au titre, il est fort à parier qu’elle sera dans le top 5 dès l’année prochaine.

Madison Rayne (TNA)

Classée au même rang que l’année dernière (27è) par PWI, Madison Rayne a réussit son année avec de bons matchs contre Gail Kim (également présente en-dessous). Il faut dire que Madison forme avec sa batte, un duo plus sexy que Negan et Lucille.

Santana Garrett (circuit indépendant)

Passée à la TNA, à Shine Wrestling et à Queens of Combat, Santana Garrett poursuit sa carrière sur divers circuits. Ses différents classements pourraient lui permettre d’accéder à la fédération reine du catch.

Lana (WWE)

Bon, il est vrai, Lana est très peu présente sur le ring. Bien souvent, elle ne fait qu’accompagner son mari Rusev mais l’exception fait grâce, avec une beauté venue de l’Est et qui fait trémousser les nombreux fans chantant « We want Lana ».

Gail Kim (TNA)

La lutteuse canadienne est parvenue à se hisser au 8è rang du classement, provenant d’une fédération en perte de vitesse. D’une technicité inégalable, Gail Kim ravit tout son monde autant par ses prestations athlétiques que sa beauté physique. Rien à redire.

Tuxboard