BlogActus, DossierTriangle des Bermudes Explications

Triangle des Bermudes Explications


Le du triangle des Bermudes n’en est plus ! Une équipe de scientifique a découvert le pourquoi du comment concernant le célèbre Triangle des Bermudes.

Deux nouvelles études scientifiques ont résolues les disparitions d’avions et bateaux durant toutes ces années qui ont fait de ce lieu un endroit redouté de tous.
Le gaz naturel et plus précisément le méthane serait la cause de ces disparitions. Des bulles de méthanes auraient donc fait sombrer les bateaux et avions. Ces gaz ont été également découvert dans la mer du Nord, du Japon selon les recherches d’Ivan Sanderson.
Le méthane qui est gelé à grande profondeur aurait pu remonter à la surface, entouré de roches et aurait explosé sous le choc avec les coques des bateaux ou avec le contact de l’air et des avions.

Vous pouvez voir et revoir le sur le du Triangle du Diable ou plus communément appelé : Triangle des Bermudes.

Les disparitions dans la zone du Triangle des Bermudes (1,14 millions de km2) :

1800, l’USS Insurgent, un navire français capturé par les Américains avec 36 canons et 340 marins.
1800, l’USS Pickering.
1812, le Patriot.
1814, l’USS Wasp.
1815, l’USS Epervier.
1824, l’USS Wildcat avec 31 membres d’équipage, le schooner Lynx avec 40 membres d’équipage et le schooner USS Hornet.
1840, le Rosalie.
1843, l’USS Grampus.

1866, le Lotta, un trois-mâts suédois.
1868, le Viego, un navire marchand espagnol.
1880, l’Atalanta, un navire-école britannique avec ses 290 élèves officiers.
1884, le Miramon, une goélette italienne.

1909, le Spray, un navire dirigé par Joshua Slocum, considéré comme le meilleur marin de son temps.
1917, le SS Timandra avec 21 marins.
1918, le Cyclops, avec 300 marins, disparut sans envoyer de SOS.
1920, le SS Hewitt, ce cargo à vapeur disparut en mer.
1921, le Carroll A. Deering fut retrouvé échoué près de Cap Hatteras en Caroline du Nord. Les 11 membres d’équipage avaient disparu.
1925, le SS Cotopaxi avec 32 marins et le Raifuku Maru, un cargo japonais, disparu après avoir envoyé le message suivant : « Danger like dagger now. Come quick ! » (« Danger comme poignard maintenant. Venez vite ! »).
1926, le Cargo SS Suduffco avec 29 marins.
1938, l’Anglo Australien avec 38 marins. Son dernier message fut : « Temps idéal. Tout va bien ».
1942, un TBF Avenger (avion).
1943, un PBY Catalina, un TBF Avenger, un Four Lockheed PV-1 Ventura et un PB4Y Privateer (avions).
1944, un PBY Catalina, un PB4Y Privateer, un SBD-5 Dauntless et un PBY-5A Catalina (avions).
1945, un B-24 Liberator et un PB4Y Privateer (avions), et l’escadrille 19 : cinq avions torpilleurs Avenger.
1947, un C-54 (avion).
1948, le SS Samkey, l’Evelyn K, le Star Tiger, un appareil britannique qui assurait la liaison Açores-Bermudes (dernier message : « Conditions météo excellentes. Arriverons à l’heure prévue »), un Douglas DC-3, faisant la liaison entre Porto Rico et la Floride (dernier message : « Nous approchons de l’aéroport… Nous ne sommes plus qu’à 80 km au Sud… Nous apercevons les lumières de Miami… Tout va bien. Attendons les instructions pour l’atterrissage »).
1949, un Tudor IV : le Star Ariel (avion).

1950, un cargo costaricain avec son équipage de 28 hommes par une mer calme, un Grumman F6F-un grand cargo.
1995, le Jamanic K, un cargo.
1999, le Genesis, un cargo avec 40 marins.

Source Wikipedia

Thématiques :

Publié le 12 août 2010 à 13:40, par :
La rédaction // // //


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2017 | Tuxboard : concentré de news fraîches