L’application Rumblr était un bon vieil hoax

Nous vous présentions hier une appli smartphone baptisée Rumblr. Celle-ci vous permettait en théorie de trouver un adversaire et de lui donner rendez-vous derrière l’église afin de lui offrir un petit ravalement de façade gratuit. Décrite comme le Tinder des combattants amateurs, celle-ci était évidemment un bon vieil hoax.

La première régle du Rumblr est… Il n’y a pas de Rumblr

rumblr fight club appli smartphone hoax

Mauvaise nouvelle pour les imbéciles en mal de sensations fortes, ce « Fight Club » connecté ne verra jamais le jour (du moins pas sous ce nom). Ces derniers jours, de nombreux articles ont fleuri sur la toile, expliquant aux internautes les tenants et les aboutissements de Rumblr. L’application Tinder-like devait reprendre le principe de la roulette russe et vous connecter avec un combattant prêt à en découdre vivant près de chez vous.

Il vous sera donc impossible de graver l’empreinte dentaire de votre adversaire sur le trottoir d’en face. Les trois créateurs de cette application ont voulu créer le buzz tout en dupant une bonne partie des médias, et on peut dire qu’ils ont réussi leur coup.

C’est bien connu, plus le mensonge est gros, plus les gens y croient. L’appli Rumblr devait être lancée hier aux alentours de 17 heures. Il s’agissait en réalité d’un simple site web destiné à agiter le web et à mettre en avant une petite société spécialisée dans le conseil.

Sa la page d’accueil, on pouvait voir une grande image représentant deux hommes en train de se battre en plein rue. En dessous de celle-ci, un slogan vous expliquait que Rumblr était le meilleur moyen pour organiser des combats de rue gratuitement avec de parfaits inconnus.

rumblr fight club appli smartphone hoax 1

Une capture d’écran exhibant l’interface de l’appli vous montrait les possibilités offertes par celle-ci. Les traditionnels boutons « combat » (pour engager celui-ci) et « je passe » (au cas où la tête de l’adversaire proposé ne vous revenait pas) étaient présents. Des options supplémentaires répondant au nom de « planifier le combat plus tard » et « dehors la fiotte » étaient aussi proposées. Cette dernière vous permettait de mettre un combattant sur votre liste rouge afin que son profil n’apparaisse plus lors de vos futures recherches.

Une carte vous permettait de géolocaliser en temps réel vos potentiels adversaires ainsi que les combats en cours (représentés par des coups de poing sur celle-ci). Des informations définissant les combattants étaient aussi disponibles. Ainsi leurs tailles, poids, techniques de combat et statistiques (nombres de victoires et de défaites sur Rumblr) étaient aussi affichés.

Après avoir entré son adresse mail sur le site, l’utilisateur pouvait rechercher un adversaire et engager la conversation via un tchat. Il s’agissait évidemment d’un bot, et après quelques minutes de trash-talk, celui-ci était envoyé sur une page web faisant la promotion de la société spécialisée dans le conseil reponsable de l’hoax.

Un appli présentée comme un produit grand public aux médias du monde entier

rumblr fight club appli smartphone hoax 2

Toutes les informations relatives à la société Rumblr étaient évidemment fausses. L’un des développeurs du site, basé à New-York, a expliqué que cet énorme canular était un excellent moyen pour eux de prouver de quoi ils étaient capables.

Les développeurs de Rumblr ont donc menti à de nombreux médias en affirmant que l’application était bel et bien réelle. Ceux-ci affirment d’ailleurs qu’une telle application serait extrêmement dangereuse et qu’elle ne pourrait avoir qu’un impact profondément négatif sur la société.

Petit problème, les combats clandestins sont monnaie courante aux États-Unis. Organisés dans le plus grand secret, ceux-ci ne sont absolument pas encadrés et les accidents sont fréquents. Avec un tel hoax, les développeurs responsables de Rumblr ont peut être donné de très mauvaises idées à certains investisseurs peu scrupuleux.

S’il est évident que la plupart des personnes ont pris le concept à la rigolade, il ne serait pas étonnant qu’une application similaire soit développée dans un futur proche.

Cela nous fait fortement penser à cette drôle d’appli smartphone chinoise qui vous permettait d’envoyer quelqu’un se battre à votre place.

Les dernières publications
Tuxboard