Noël 2019 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogInsolite, VoyageLe Dark Tourism ou la variante fun de ton prochain Halloween

Le Dark Tourism ou la variante fun de ton prochain Halloween



Tu en as marre de sortir en club pour , entouré de gens pseudo-déguisés n’ayant d’effrayant que leur taux d’alcoolémie ? Pas de soucis, oublie les soirées costumées sur fond de Martin Solveig, les adeptes du dark tourism te donnent la liste de leurs destinations préférées !
Cette année, tu vas vraiment flipper.

dark-tourism

Le « dark tourism », qu’on pourrait traduire par tourisme macabre en français (ou idée de gros taré dans un registre un peu plus familier) consiste, pour ceux qui ne le savent pas, à visiter des lieux associés à la mort, aux catastrophes et à la souffrance. Malgré les clairs problèmes d’éthiques que peuvent poser de telles pratiques, des millions de voyageurs sont prêts à payer pour s’extasier du désastre, et en cette période de l’année c’est pas nous qui allons leur jeter la pierre.

Bon, on connaissait Auschwitz, le Ground Zero du WTC, Pompeii, ou encore la Maison d’Anne Franck à Amsterdam et c’était déjà pas joli-joli. Mais là, on place la barre un peu au dessus. Bien loin du devoir de mémoire, les véritables adeptes de ce genre de tourisme veulent du macabre, du glauque, du dark en somme. Une vraie petite mine d’or pour les agences de voyages et résidents de villes sinistrées qui l’ont bien compris et ont sauté sur l’occasion pour se remplir les poches. Du coup, il y en a pour tous les goûts: génocides, bombes nucléaires, prisons, zones désastrées ; de quoi satisfaire pleinement ses pulsions mortuaires et sa soif de gore sans être pris pour un tordu.

Alors si toi aussi tu veux chantonner dans un cimetière, boire des pintes avec des esprits ou t’adonner à des rites satanistes tout nu dans la foret (chacun son délire, on ne te juge pas, promis!) voici les destinations les plus conseillés par des dark-tourists avisés:

 

Okpo Land – Corée du Sud

okpo-land-dark-tourism

A la base, c’est un parc d’attraction on ne peut plus banal, voir même médiocre. Montagnes-russes, caroussels, auto-tamponneuses, piscine… Bref, il n’aurait surement pas été dans le top 10 des choses à faire en Corée sur Tripadvisor.

Ayant ouvert on-ne-sait-pas-trop quand dans les années 90, ce parc déjà pas super attractif a été le théâtre de nombreux accidents (mortels pour la plupart et sans jamais aucun dédommagement), ce qui n’a bien entendu pas été des meilleures pubs. Du coup, après la énième mort d’une fillette en 1999, le patron s’est volatilisé et le parc abandonné.

Depuis, tout le monde se fait un malin plaisir à alimenter les rumeurs comme quoi il serait hanté et maudit. Actuellement tu peux aller t’y balader peinard et pique-niquer en famille entre deux nacelles meurtrières.

 

Prypiat – Ukraine

pripyat-dark-tourism

Abandonné à la suite de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986, ce village comptait autrefois 50 000 habitants. Bizarrement après l’explosion il n’y a plus eu grand monde, mais ils ont tout laissé tel quel. On peut tout voir, de la piscine municipale à la crèche en passant par les anciennes habitations des résidents. Et franchement, tout est bien flippant. Bon ici, pas de petite histoire surnaturelle qui fait froid dans le dos à raconter, la réalité a déjà bien fait le taf! Mais on serait pas surpris de croiser un des mutants de La colline à des yeux au détour d’une rue.

 

The Ridges – Ohio (USA)

the-ridges-dark-tourism

Répertorié parmi les endroits les plus hantés au monde, cet ancien hôpital psychiatrique ouvert en 1874 était pourtant à l’époque un des plus somptueux et innovant du pays: magnifiques bâtiments, enseigne de prestige… La grande classe quoi, de quoi faire pâlir les patients des asiles environnants. À tel point que les demandes ont vite commencé à affluer et qu’il a vite été surpeuplé. La qualité des soins en a bien évidemment pâti et les pratiques médicales étaient déjà relativement moyennes d’un point de vue de l’éthique.

La palme d’or du gore est néanmoins attribué au Docteur Walter Freeman dans les années 1950, qui a eu la bonne idée de réaliser des lobotomies sur ses patients. Force est de reconnaitre son talent, parce 200 lobotomies effectuées sans anesthésie (et après électrochocs, s’il vous plait) en seulement quatre ans, c’est quand même un très bon ratio. 
Étant donné que c’était pratique courante à l’époque, personne n’a jugé bon de fermer cet hôpital de satan et une ribambelle de phénomènes étranges et disparitions en tout genre ont eu lieu avant qu’il ne ferme définitivement ses portes.

Bien sure, d’après les experts perchés qui passent dans  Les 30 histoires les plus mystérieuses sur TF1, ce lieu est fort en « empreinte énergétique » et autre trucs de fumeur d’opium. On retiendra seulement que c’est flippant et qu’on est bien content de pas avoir eu de troubles du comportement au 20e siecle.

 

Prison de Karosta – Lettonie

karosta-dark-tourism

Cette destination-ci, c’est un peu la « spéciale lune de miel ». Infirmerie d’origine, Karosta a été transformée en prison militaire soviétique nazie durant la Seconde Guerre mondiale. Enfin on appelle ça une prison mais en fait c’était surtout l’endroit où ils exécutaient les déserteurs. D’ailleurs, tellement d’horreurs se sont déroulées dans ce lieu que la légende veut que cette ancienne prison soit hantée. Fermée en 1997, cette prison a récemment rouvert ses portes en tant qu’hôtel.

On le conseille donc aux couples qui veulent se retrouver et prendre un peu de bon temps. Y passer une nuit renforcera forcément vos liens et si ce n’est pas le cas ça vous aura au moins permis de faire quelques économies puisque la nuit ne coute qu’une douzaine d’euros (bon, pour dormir sur un matelas une place à même le sol, on n’aurait pas payé plus).

 

L’ile de Poveglia – Italie

povoglia-dark-tourism

Deuxième ex-hôpital psychiatrique de cette liste, avec plus de 160.000 morts à son actif l’ile de Poveglia n’a rien à envier aux américains. Déjà à l’origine, c’était mal parti pour cette ile. Son histoire commence avec l’arrivée de la peste noire en Europe, époque à laquelle elle était utilisée pour isoler des milliers de victimes de cette maladie.

Vu qu’à l’époque les Droits de l’Homme c’était pas encore trop ça, on jetait les malades, adultes ou enfants, vivants ou morts, dans les fosses avec les cadavres. Rapidement les gens chargés de se débarrasser des pestiférés ont dit avoir des visions (mais bon à l’époque ils étaient tous pas très nets alors ça n’a alarmé personne).

Puis en 1922, vu que la peste était finie depuis un petit moment et qu’on ne savait pas trop quoi faire de ce bout de terre, on a décidé d’y mettre un hôpital psychiatrique. Les patients avaient eux aussi des visions d’esprits tourmentés et entendaient des voix, mais une fois de plus ça n’a alarmé personne vu qu’à la base ils étaient déjà là pour ce genre de problèmes. Bien sur, pour plus de fun, le principal psychiatre y pratiquait des expériences sur les patients, effectuant régulièrement des lobotomies. Mais au bout de plusieurs années, lui aussi a commencé à être témoin d’effrayantes apparitions. Pensant devenir fou, il a mis fin à ses jours en se jetant dans le vide. C’est à ce moment là que ça a commencé à alarmer les gens et l’hôpital a été fermé.

Plusieurs propriétaires ont manifesté l’envie de l’acheter, mais après seulement quelques jours passés sur l’île, ils l’ont tous plaquée brutalement et elle est restée abandonnée pendant le dernier demi-siècle. Tu imagines donc bien que ce n’est pas la destination la plus facile d’accès, mais d’autres l’ont fait avant toi, et avec une telle histoire, elle doit surement valoir le détour.

 

L’ile des poupées – Mexique

ile-des-poupees-mexique-dark-tourism

C’est sans doute la destination la plus flippante de cette liste. L’histoire de cette ile située au sud de Mexico City aurait carrément pu faire l’objet d’un Hitchcock. Tout à commencé dans les années 50 lorsqu’un certain Don Julian Santana Barrera a décidé d’y emménager en ermite. Sans surprise de la part d’un mec qui abandonne femme et enfants pour vivre tout seul sur une ile, il était complètement cinglé et persuadé que l’ile était hantée par l’esprit d’une petite fille morte noyée dans le canal qui la borde. Alors, pour calmer le fantôme de la gamine et conjurer le mauvais sort, il n’a rien trouvé de mieux à faire que de collectionner des poupées et les accrocher un peu partout sur l’ile en offrande. Depuis, lui aussi a passé l’arme à gauche et les ravages du temps ont accentué le côté glauque de ces petits jouets maléfiques.

Bref, il est déconseiller d’y aller avec quelqu’un de cardiaque ou de phobique sauf si tu as une grosse revenge à prendre et/ou une très bonne assurance santé.

 

Oradour-sur-Glane, France

oradour-sur-glane-dark-tourism

Bon, c’est vrai qu’il est un petit peu tard pour planifier ton à l’autre bout du monde, alors si tu n’as pas beaucoup d’argent ni de temps, tu n’as qu’à aller au Nord de Limoges dans l’ancien village d’Oradour-sur-Glane. Cependant, cette alternative reste la moins fun. En effet ce petit village a vu sa population massacrée par la division SS Das Reich le 10 juin 1944. Néanmoins, l’aspect glauque et morbide reste bien présent. Aussi, avec le nouveau village reconstruit à quelques centaines de mètres des vestiges du village martyr, tu pourras faire passer toute l’horreur que tu as vu à coup de pintes au Big Ben, le PMU du coin. Et ça c’est vraiment pas négligeable.

Si jamais cette énième alternative ne te convient toujours pas car tu ne veux pas quitter Paris parce que la province t’effraie, tu peux toujours aller faire un tour dans les catacombes ou regarder ta meuf au réveil en lendemain de soirée.

Publié le 25 octobre 2016 à 9:18, par :
Shaan

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches