Les étapes par lesquelles votre corps passe quand vous fumez du cannabis

De nombreux changements s’opèrent dans le cerveau et le corps lorsqu’on fume cette drogue. Voici les effets du cannabis et ses différentes étapes.

Le Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC) est le principe actif du cannabis. Le corps l’absorbe très rapidement. Son entrée dans l’organisme est immédiatement captée par les récepteurs cannabinoïdes qui vont répandre son signal dans les différentes régions du cerveau. Il stimule notamment le système de récompense. Indispensable à la survie, cette zone du cerveau récompense l’exécution des fonctions vitales comme manger ou boire par une sensation de plaisir

Mais le cannabis a également d’autres effets. Des grands mères nous l’avaient démontré. Voici ce qu’il se passe dans votre corps.

1. La fréquence cardiaque augmente.

Le cannabis peut augmenter la fréquence cardiaque jusqu’à deux fois son taux normal, et cela pendant trois heures.

2. On a une grosse fringale

Certains récepteurs qui captent le cannabis sont situés dans l’hypothalamus, une partie du cerveau qui régule l’appétit. Fumer du cannabis augmente artificiellement le nombre de signaux allant à l’hypothalamus, ce qui donne une envie irrépressible de manger.

3. La coordination et l’équilibre sont perturbés

Il agit également sur les récepteurs cannabinoïdes du cervelet, impactant sur la coordination, et ceux localisés dans les ganglions de la base, altérant les facultés motrices. On a par exemple constaté que les gens qui en prennent sont beaucoup plus susceptibles de provoquer des accidents de voiture.

4. La mémoire s’affaiblit

L’hippocampe est affecté. Cela peut réduire la mémoire à court terme. En consommant du cannabis à plus long terme, il faut s’attendre à des pertes de mémoires. Le cannabis agit dans le cerveau directement sur les mitochondries, les centrales énergétiques des cellules. L’énergie destinée aux neurones est stoppée par le cannabis.

5. Une augmentation des risques de maladies mentales

Il augmente le risque de psychose, qui se manifeste par des hallucinations et des comportements irrationnels, et peut entraîner la schizophrénie.

6. Un impact sur le développement du cerveau

La recherche a révélé que le fait de fumer de la marijuana en étant adolescent réduit les structures liées à la mémoire dans le cerveau, ce qui indique une perte de neurones.

A quand un cannabis Light ? Cela existe déjà en Suisse !

Tuxboard