Fun To Drive à La Ferté Gaucher : Mustang Mach 1, Puma ST, Mach-e et Ford GT servies sur un plateau !

Essai de la fameuse Mach 1 qui est la Mustang la plus performante de série proposée par Ford en Europe.

Elle présente un design extérieur qui rappelle les célèbres Mustang Mach 1 des années 1960 et 1970, avec un capot et des bandes latérales emblématiques, une carrosserie inspirée des modèles de compétition et des jantes en alliage de 19 pouces exclusives.

Pensée pour le circuit et son style unique, la Mach 1 a également démontré tout son talent en compétition par ses caractéristiques qui en font la digne héritière de ce nom légendaire.

Cette Mustang haute performance en édition limitée est (enfin) disponible pour la toute première fois en Europe. La Mustang Mach 1 qui a  fait ses débuts européens lors de l’événement Goodwood SpeedWeek, au Royaume-Uni nous a ravi en boite manuelle mais aussi en boite auto 10 vitesses, dotée d’un refroidisseur d’huile amélioré et d’un logiciel recalibré pour le circuit au besoin. Évidemment bien loin des standards actuels mais en accord avec la philosophie du véhicule et de ses aînées, cette boite restitue le couple à chaque vitesse, ça claque, on aime ça, elle nous secoue, parfait pour plus de sensations et vivre l’expérience.

Afin de faire honneur au nom emblématique “Mach 1”, avec notamment un aérodynamisme soigné cette Mustang a bénéficié d’un développement spécifique, un moteur 5.0l V8 de 460 ch spécialement calibré et un système de refroidissement optimisé pour de meilleures performances sur piste. Sa puissance maximum est atteinte à 7 500 tr/min, avec un couple atteignant 529 Nm à 4 600 tr/min.

La Mach 1 est également équipée de la technologie d’échappement actif (Active Valve Performance Exhaust), qui permet l’ajustage du son de l’échappement du V8 selon le mode de conduite, avec par exemple une tonalité encore plus sportive pour le mode Circuit pour le plaisir de nos oreilles.

La Mach 1 est également la première Mustang de série en Europe équipée d’une boîte manuelle à six vitesses TREMEC haute performance, dotée du rev-matching et d’un système de refroidissement d’huile optimisé sur circuit.

Les clients peuvent aussi opter pour la transmission automatique Ford à 10 vitesses. Un système de suspension unique améliore encore les performances sur route et sur piste : des amortisseurs MagneRide® spécialement calibrés, des suspensions sur mesure et des barres antiroulis renforcées permettent un contrôle et une réactivité améliorés dans les virages les plus exigeants. Le système de direction assistée électrique (EPAS) a été ajusté pour permettre à la Mach 1 d’offrir la direction la plus précise de toutes les Mustang en Europe.

Les modèles à boîte manuelle sont également équipés de série d’un différentiel à glissement limité, qui améliore la motricité et incite a en jouer pour qui voudrait voir le train arrière se dérober avec douceur.

Cette édition limitée est disponible dans un ensemble inédit de huit combinaisons de couleurs de carrosserie et de bandes, faisant écho au design distinctif du modèle d’origine. Chaque Mustang Mach 1 est numérotée individuellement avec une plaque distinctive selon son ordre de production. On regrette le malus de 30.000 euros à rajouter au 62.000 euros minimum de la version mécanique.

Puma ST, 1er SUV sportif, compact, irrésistible et malin !

Avec son châssis sur mesure inspiré de la Fiesta ST, d’un différentiel à glissement limité et de suspensions développées et brevetées par Ford Performance, le Puma ST dispose également de modes de conduite sélectionnables pour un large éventail de scénarios de conduite.

Les pneumatiques Michelin Pilot Sport 4S exploitent pleinement l’adhérence supplémentaire offerte par le différentiel mécanique à glissement limité (LSD) Quaife (option du pack performance) qui optimise l’adhérence à l’avant pour éviter le sous-virage, en particulier en sortie de courbes serrées. Purement mécanique, il distribue le couple moteur à la roue la plus adhérente, ce qui réduit le patinage des roues et permet au conducteur d’exploiter pleinement toutes les performances du moteur.

Le Puma ST s’appuie également sur une amélioration de l’architecture qui vient contrebalancer le centre de gravité naturellement plus élevé d’un SUV. L’effort de torsion de la suspension arrière a été augmenté à 2 000 Nm/deg, soit plus de 40 % par rapport à la Fiesta ST et de 50 % par rapport au Puma standard, avec une barre anti-roulis de 28 mm intégrée dans la section en U. Une barre anti-roulis de 24 mm à l’avant contribue également à la stabilité dans les virages.

Le freinage optimisé par le diamètre des disques avant augmenté à 325 mm et 271 mm à l’arrière. Le servofrein du Puma ST est réglé en fonction de la modulation, de la sensation et du retour d’information qui favorisent la conduite performante.

Le moteur essence puissant et réactif Ford 1.5l EcoBoost de 200 ch doté de technologies avancées de turbocompression et d’injection de carburant à haute pression fournit un couple naturellement élevé à bas régime, et les performances sont améliorées par un turbocompresseur radial-axial et un collecteur d’échappement intégré qui diminue la distance parcourue par les gaz d’échappement entre les cylindres et le turbocompresseur – deux éléments contribuant à l’augmentation de la pression de suralimentation plus rapidement et donc le couple disponible immédiatement.

La puissance de pointe est disponible à 6 000 tr/min, avec un couple max porté à 320 Nm entre 2500 tr/min et 3500 tr/min, ce qui contribue à une courbe de puissance pleine à tous régimes.

La technologie d’échappement actif amplifie le son naturellement sportif du moteur trois cylindres pour améliorer l’expérience de conduite. Ford Performance a réglé la sonorité de l’échappement pour mieux s’adapter au caractère plus SUV du Puma ST :

Le moteur 3 cylindres du Puma ST peut toujours désactiver ou réactiver un cylindre en 14 millisecondes ce qui permet d’économiser du carburant et de réduire la consommation, qui affiche une moyenne de 6.0 l/100 km et des émissions de CO2 à partir de 134 g/km NEDC (6/9 l/100 km et 155 g/km WLTP). Son filtre à particules de gaz à extinction rapide réduit également les émissions de particules de suie.

Le Puma ST reçoit la même boîte manuelle à six vitesses que la Fiesta ST, avec un rapport de transmission finale raccourci pour une accélération de 0 à 100 km/h en 6,7 secondes et une vitesse maximale de 220 km/h, avec ses jantes en alliage de 19 pouces.

Sur circuit, comme avec sa version domestiquée à Malaga, la Puma ST donne du plaisir et on se prend au jeu de lui faire lever la patte arrière ou de la mettre en glisse.

Essai de la Mustang Mach-E

De l’extérieur, la Mustang Mach-E est instantanément identifiable avec des éléments caractéristiques tels que son long capot, son style arrière fastback, ses phares expressifs et ses feux arrière à trois barres caractéristiques.

L’essai du Mach-e sur route nous permet d’appréhender cette nouvelle lignée de la famille fraîchement arrivée depuis ce début d’année.

Forte de sa bi-motorisation, ses performances sont électrisantes, son accélération est de 0 à 100 km/h en seulement 3,7 secondes pour 610 km d’autonomie, les perspectives de longs trajets s’ouvrent enfin à nous. La Mustang Mach-E offre également la fonction “1 Pedal Drive” (monopédale) qui permet de renvoyer davantage d’énergie cinétique à la batterie, pour une meilleure efficience. L’accélération et la décélération sont contrôlées en appuyant uniquement sur la seule pédale d’accélérateur ou en la relâchant, pour une expérience de conduite 100% électrique. La pédale de frein reste active pour les situations où une plus grande puissance de freinage est nécessaire.

La technologie de transmission intégrale, disponible en option, applique le couple indépendamment aux roues avant et arrière pour améliorer l’accélération et la tenue de route, offrant ainsi des sensations typiques de Mustang.

La recharge est rapide et simple grâce à Ford Connected Wallbox en option pour rendre la recharge à domicile plus rapide, plus intelligente et plus pratique. Disponible en versions de 7,4 kW et 11 kW, la box de recharge murale permet une charge de 10 à 80 % en 6 heures environ.

Deux câbles de recharge de série permettent de continuer à recharger leur véhicule partout. Le câble de recharge publique Ford de 6 mètres est compatible avec la norme de recharge commune en Europe, ce qui permet aux utilisateurs de se connecter facilement aux bornes standards. Le câble de recharge domestique universel de 6,7 mètres permet de se connecter à des prises domestiques standard et à des prises industrielles bleues de 32 A pour une recharge plus rapide, même sans Wallbox Ford.

Ford GT, le rêve accessible en fin de journée

J’ai pu terminer cette journée au volant de la superlative GT. Un essai non sans mal avec comme premier exploit de réussir à rentrer dans le cockpit, ça en est burlesque ! Ce n’est pas pire qu’une Elise mais cette dernière a le mérite d’être décapotable pour s’y installer mais surtout pour conduire pas aujourd-hui.

C’est donc tête penchée sur la droite que j’essaye de démarrer de la ligne des stands et de prendre le virage pour rentrer sur la ligne droite, je décide donc de conduire avec humilité mais surtout prudence, la ligne d’horizon ne l’étant pas.

L’accélération se ressent, le moteur hurleur est bien là, le pied lourd et peu progressif le rend même explosif, la mesure et la progressivité se doivent d’être de rigueur. Une nouvelle accélération franche et il est déjà temps d’appuyer fort, très  fort, l’aérofrein se déclenche et se manifeste par un claquement des vérins. Je poursuis mon essai pour enfin rentrer au stand et m’extraire du baquet en rampant, c’est encore le plus simple pour ma grande carcasse…

Merci à la Team Ford France, à l’équipe du circuit de la Ferté Gaucher pour leur accueil ainsi qu’à Julien Delfosse pour ses photos.

Les dernières publications
Tuxboard