Noël 2018 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogActusLa carte des pays du monde avec leur niveau de corruption

La carte des pays du monde avec leur niveau de corruption

L’ONG Transparency International vient de dévoiler une carte des pays du monde avec leur niveau de .

Pour effectuer son classement, Transparency International s’est basée sur l’indice de perception de la (IPC), qui permet de noter les 180 pays du monde sur une échelle de 0 (haute corruption) à 100 (basse corruption).

Les résultats sont très inquiétants, car l’ONG a constaté que plus des deux tiers des pays ont eu un score inférieur à 50, avec une moyenne de 43. De plus, elle a observé que la majorité d’entre eux fournit de moins en moins d’efforts dans la lutte contre la corruption.

Il y a tout de même de bons élèves, comme la Nouvelle-Zélande qui se hisse à la première marche du podium avec un score de 89, suivie par le Danemark (88). Les pays nordiques font vraiment office de modèles puisque la 3e et 4e place sont respectivement occupées par la Finlande (85) et la Norvège (85).

Des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Royaume-Uni sont en nette progression depuis 2012. La France continue sur sa bonne lancée puisqu’elle gagne un point, passant de 69 en 2016, à 70 en 2017. Par contre, les lanternes rouges sont la Syrie (14), le Sud Soudan (12) et la Somalie (9), qui rafle le titre peu enviable de pays le plus corrompu au monde.

Sans surprise, ce sont les pays où la liberté de la presse et les ONG sont muselées qui ont tendance à avoir les pires taux de corruption. Depuis 2012, 9 journalistes sur 10 ont été tués dans un pays où l’IPC était inférieur à 45.

Patricia Moreira, directrice générale de Transparency International, a déclaré :

« Aucun activiste ou reporter ne devrait avoir peur pour sa vie quand il dénonce la corruption. Étant donné les mesures de répression actuelles, tant contre la société que contre les médias dans le monde entier, nous devons faire plus pour protéger ceux qui osent dénoncer ».

L’IPC est l’une des mesures les plus connues de la corruption. Elle recueille des données auprès d’un éventail d’institutions, comme la Banque mondiale, mais tient surtout compte des enquêtes collectées auprès des entreprises du monde entier.

Publié le 1 mars 2018 à 9:44, par :
Emma Renaux

Thématiques :

Les dernières publications


 

Suivez-nous

Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches