Noël 2019 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogSportLa première femme transgenre à arbitrer un match de football professionnel

La première femme transgenre à arbitrer un match de football professionnel

Une petite révolution a eu lieu dans le monde du . Une a, en effet, officié dimanche lors d’un match semi-professionnel en . Une première historique !

Pendant plusieurs années, dans le milieu du , Lucy Clarke, 46 ans, était connue sous le nom de « Nick ». Et la dernière fois qu’elle avait arbitré un match, elle était encore un homme, avec plus d’une centaine de rencontres amateurs et semi-professionnels à son actif. Il n’est donc pas surprenant qu’elle craignait la réaction des supporters avant le coup d’envoi.

Elle a confié au Sunday Mirror :

« J’espère que le monde m’accepte pour ce que je suis.

Je peux comprendre que les gens soient un peu choqués quand j’entrerai sur le terrain. Je suis la même personne. J’aurais juste l’air un peu différente. Ce sera agréable de ne pas vivre dans deux mondes différents et d’être simplement moi. »

Lucy est mariée et a trois enfants. Elle a révélé qu’elle avait toujours « gardé ce secret caché » pendant la majeure partie de sa vie, mais que désormais, tous ses doutes se sont dissipées. Bien entendu, son épouse, et mère de ses enfants, a encouragé sa décision.

La quadragénaire a également reçu l’appui de la Fédération Anglaise de Football, qui a déclaré qu’elle « soutient pleinement Lucy, et tout ceux qui veulent participer au football dans le sexe qu’ils désirent. »

Préoccupée par les commentaires haineux

Quand elle ne foule pas les pelouses, Lucy exerce le métier de chauffeuse de taxi dans le Surrey. Sa transition réussie ne l’empêche de rester inquiète par la façon dont l’industrie du football, les sportifs et les supporters vont réagir. Même si elle s’attend à des commentaires désobligeants, elle a souligné :

« Je ne veux pas perdre le contrôle et porter plainte contre les clubs à cause de l’attitude de certains fans. »

Puis elle a ajouté :

« Je suis un peu soucieuse. Si j’ai soudainement 200 personnes qui crient des choses sur moi, je ne sais pas comment je vais réagir. »

Malgré ces difficultés futures, Lucy est déterminée à arbitrer les matches féminins :

« Je regarde vers l’avenir et je veux progresser en tant qu’… quand je siffle sur ce sifflet (de couleur rose, ndlr), je peux enfin être moi-même.

J’ai attendu ça toute ma vie. »

Publié le 22 août 2018 à 12:02, par :
Emma Renaux


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches