BlogInsoliteLes plus drôles arrêtés pris par nos maires

Les plus drôles arrêtés pris par nos maires

Ordonner à tout le monde d’être en joie durant une période déterminée, voilà un exemple de drôles d’arrêtés municipaux pris par l’un de nos élus.

Une injonction à la joie

Dans une commune rurale de Vendée, le maire de 9000 habitants a sorti un arrêté qui oblige ses concitoyens à être en joie du 5 au 11 octobre. En effet, la commune se doit d’être à la hauteur d’accueillir la première édition d’un festival de musique intitulé « Ville en joie ». Il est donc interdit de diffuser des ondes négatives par exemple en diffusant une chanson triste et il est encourager de rire.

Une arrêté contre la pluie

Face à une situation problématique, le maire se doit de réagir. Sauf qu’il y a des situations contre lesquelles on ne peut pas faire grand-chose. Ainsi, en 2018 un maire de Vendée a sorti un texte où il oblige le soleil de se présenter dans sa ville et où il régule les venues de la pluie.

Une loi contre les moustiques

La même année, un maire du Maine-et-Loire a sorti un arrêté contre des moustiques qui pullulaient suite aux crues de Juin.

Interdiction de mourir dans son domicile

Pour alerter sur l’insuffisance de médecin dans sa circonscription, un maire de l’Oise avait pris la décision en 2017 de faire un arrêté qui interdit à ses habitants de mourir à son domicile. Comme quoi, ces textes qui prêtent à sourire sont d’abord et avant tout des interpellations.

Publié le 23 septembre 2019 à 12:07, par :
Ambre Leclerc


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches