BlogActusLa patinoire faite avec 5 000 poissons morts n’a pas plu à tout le monde

La patinoire faite avec 5 000 poissons morts n’a pas plu à tout le monde

Aimeriez-vous patiner sur 5 000 ? Probablement pas. C’est pourtant l’étrange idée qu’a eu un parc d’attraction au .

patinoire-poissons-morts

Ce devait être à Space World, dans la ville japonaise de Kitakyushu, là-bas il devait y avoir une d’un genre particulier, une étendue de glace qui recouvrait 5 000 poissons morts.

L’idée, pour les concepteurs, c’était que les visiteurs aient la sensation de « glisser au-dessus de la mer. »

De glissades, il n’y aura pas, de gadin, en revanche, oui et un colossal. Lorsque sur sa page Facebook le parc a annoncé la « bonne nouvelle », les réactions ont été plus que vives parce que pour certains, patiner sur des cadavres n’était pas franchement une idée enchanteresse.

Le 26 novembre dernier, après qu’un reportage a été diffusé sur la télévision locale, les chose n’ont fait qu’empirer parce qu’on y a pu voir ces fameux avec parfois des traces de sang.

raies-mortes-patinoire poissons-morts-patinoire patinoire-poissons-japon poissons-patinoire

Finalement le parc a abandonné ce projet, les responsables se sont déclarés très surpris de l’accueil glacial de ce projet glacé et glaçant :

Sur CNN, Toshimi Takeda, responsable du parc a déclaré :

« Nous avons été choqués par les réactions Nous avons été choqués par les réactions car nous savons que la est très populaire depuis son ouverture il y a deux semaines. Nous avons connu une affluence sans précédent. Nous nous excusons pour cette idée et nous allons fermer la ce soir.« 

Sage décision qui devrait apaiser un peu les esprits.

 

Publié le 28 novembre 2016 à 19:19, par :
Lapsus Scriptae

Issue d’une célèbre famille de trolls de mère en fille depuis 1812, George de la Capelière découvre l’intérêt de l’écriture, alors qu’elle se perd dans la bien connue forêt de l’Amerzone. Sans aucun repère, elle décide de s’installer dans un camp de fortune et commence à écrire ses mémoires à l’aide d’un bâton et de colorant provenant de l’écrasement d’un scolopanda. L’écriture, c’est finalement ce qui la tiendra en vie, jusqu’à ce que, 12 ans plus tard, une équipe d’explorateur la trouve là où le destin l’avait laissée. Plus connu sous l’illustre pseudo de Lapsus Scriptae, George rentrera dans sa terre natale avec la ferme intention de partager ce que cette aventure en Amerzone lui avait apporté. C’est tout naturellement qu’elle a choisi Tuxboard comme terre d’asile et comme support à la transmission de son savoir trollesque.

Thématiques :

Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches