BlogCinéma, Dossier, Tux en Images10 scènes mythiques qui ont nécessité des moyens colossaux

10 scènes mythiques qui ont nécessité des moyens colossaux

10 scènes cinéma moyens colossaux

Lorsqu’il visionne les derniers blockbusters en date, le spectateur assiste généralement à un déferlement d’effets spéciaux créés numériquement. C’est le cas pour beaucoup de superproductions récentes comme The Avengers ou The Hobbit. Cependant il fut un temps où les films à gros budget n’hésitaient pas à dépenser énormément pour obtenir la scène parfaite. Les moyens mis en place étaient d’ailleurs impressionnants. Fait intéressant, certains films présents dans ce top sont des films récents et actuels qui n’hésitent pas à dépenser énormément pour donner plus de réalisme à leurs scènes, mettant de côté les effets spéciaux générés par ordinateur.

Nous vous avions récemment dévoilé les 10 films les plus chers de l’histoire ainsi que les acteurs et comédiens les plus riches au monde, voici un autre top où l’argent coule à flot.

Voici donc 10 scènes mythiques qui ont nécessité des moyens colossaux.

10 – Les Blues Brothers – John Landis

blues brothers

Le film « The Blues Brothers » a été réalisé par John Landis et mettait en avant un duo de stars comiques extrêmement reconnu et bankable à l’époque : John Belushi et Dan Aykroyd que l’on avait notamment pu voir dans Ghostbusters. Le tournage du film n’a pas été des plus aisés, et c’est presque un miracle que le long-métrage soit finalement sorti en salles. En effet, l’acteur John Belushi était connu pour sa consommation énorme de cocaïne et le calendrier du tournage s’étirait dangereusement.

Heureusement, lorsque le film est sorti en salles, il a été un énorme succès commercial et critique. Cela était surement du à la puissance des divers scènes d’action présentées à l’écran. Lors d’une scène mythique, Jake et Elroy sont pourchassés par la Police de Chicago ainsi qu’un groupe de nazis américains. La bluesmobile entraine les nazis dans une folle course-poursuite et réussit à les semer quand ceux-ci décollent après un saut et sont catapultés dans la stratosphère. Afin de réaliser cette scène, John Landis avait loué les services d’un hélicoptère qui devait soulever le véhicule conduit par les nazis à une altitude de 360 mètres puis le laisser tomber. Étrangement, Landis a obtenu l’autorisation pour réaliser cette incroyable cascade. La voiture a atterri à l’emplacement qui était prévu sans causer de dommages extérieurs. Évidemment celle-ci a été complétement compressée lors de la chute et sa hauteur ne dépassait pas une cinquantaine de centimètres.

9 – Les Aventuriers de l’Arche Perdue – Steven Spielberg

aventuriers arche perdue

C’est bien connu, Indiana Jones déteste les serpents. Cette phobie est largement visible lorsque l’aventurier se retrouve face à des milliers de serpents rampant alors qu’il explore un ancien tombeau égyptien. Steven Spielberg a décidé d’utiliser un nombre impressionnant de reptiles lorsqu’il a réalisé cette scène pour lui donner plus d’authenticité. Certaines sources affirment d’ailleurs qu’il y avait environ 6.000 serpents lors du tournage de la scène, tandis que Spielberg lui-même évoque le chiffre fou de 9.000 reptiles. Peu importe leur nombre réel, il y avait de toute manière beaucoup trop de serpents pour n’importe quel phobique qui se respecte. Pour atteindre ce nombre faramineux, l’équipe a aussi placé de nombreux Orvets des Balkans sur la scène, sortes de gros lézards sans pattes très semblables aux serpents ainsi que des bouts de tuyaux.

Certains des serpents présents sur le plateau de tournage étaient d’ailleurs extrêmement venimeux. L’équipe a donc du se résoudre à gérer et classer les reptiles, elle devait déterminer lesquels étaient les plus venimeux et lesquels étaient les plus inoffensifs. Seuls les cobras royaux ont été réellement tenus à l’écart de l’équipe et des acteurs durant le tournage de la scène, puisqu’il étaient placés derrière une vitre de plexiglas. Lors de l’inoubliable scène où Harrison Ford se retrouve face à face avec un cobra royal, il faut savoir que celui-ci était venimeux, donc extrêmement dangereux. Les autres serpents ont été placés un peu partout sur la scène et servaient surtout de décoration.

8 – Matrix Reloaded – Frères Wachowski

matrix reloaded

Les  frères Wachowski ont construit leur propre tronçon d’autoroute pour réaliser la scène la plus marquante du second épisode la franchise Matrix. Cette scène fait d’ailleurs probablement partie des scènes de course-poursuite les plus marquantes de ces dernières années. Les deux frères avaient réellement mis le paquet pour réussir celle-ci, et c’est surement le meilleur moment de ce second segment pour de nombreux fans plutôt déçus par cette suite. S’il est évident que la scène utilise énormément d’effets spéciaux générés par ordinateur, le tronçon d’autoroute aurait été difficilement réalisable en ayant recours exclusivement au numérique.

Les deux frères ont donc choisi de construire entièrement cette portion de route. Bâtie sur une base navale en Californie, elle disposait d’une longueur de 2.4 kilomètres et de plusieurs bretelles de sortie avec une élévation d’environ 6 mètres par rapport à l’autoroute elle-même. Les hauts murs la bordant cachaient en fait la ville de San Francisco située à quelques encablures du lieu du tournage. Les voitures visibles sont elles aussi bien réelles. L’entreprise General Motors a fait don de plus de 100 véhicules pour le tournage de la scène, véhicules qui ont tous été détruits par les frères Wachowski.

7 – Gandhi – Richard Attenborough

gandhi

Plus de 300.000 figurants ont été utilisés lors de la scène mythique des funérailles de Gandhi. L’épique biopic réalisé par Richard Attenborough est lui aussi un symbole de démesure cinématographique. Lorsque que le spectateur visionne cette scène, il se demande d’abord quelle supercherie a été utilisée pour la réaliser. Pourtant, il ne s’agit absolument pas d’images d’archives incorporées au long-métrage ou d’effets spéciaux hors-normes pour l’époque.

On estime qu’environ 1.000.000 de personnes ont assisté aux funérailles de Gandhi, c’est pourquoi le réalisateur Richard Attenborough avait de besoin que la scène finale de son film soit la plus fidèle possible à la réalité. Pour cela, il a embauché quelques 3.000 figurants qui ont appris à marcher de la même manière que les militaires indiens servant durant les années 1940. Près de 100.000 figurants sont arrivés sur les lieux par autobus, et 250.000 autres vivaient dans la région où se déroulait le tournage. Personne ne sait réellement comment une telle concentration de figurants a été rendue possible, mais le réalisateur a estimé que leur nombre final était compris entre 350.000 et 400.000 personnes. Le film Gandhi détient évidemment le record du monde du plus grand nombre de figurants à l’écran.

Publié le 4 août 2015 à 12:00, par :
Vic Rattlehead

Я пишу на русском языке, потому что я очень оригинально. Водка, сиськи, свобода.


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2020 | Tuxboard : concentré de news fraîches