6 idées reçues sur les solutions écologiques (qui ne le sont pas)

Compte tenu de la dégradation de l’environnement, on a cherché diverses solutions permettant de mieux le préserver. Les solutions écologiques en font partie. Le concept de l’écologie est cependant assez compliqué. Néanmoins, on sait que son principe est de réduire l’impact de tout ce que l’on fait sur la nature. Il y a cependant diverses idées reçues totalement fausses à ce propos.

Voici plusieurs idées reçues sur les solutions écologiques, qui ne le sont pas !

Manger moins de viande revient à ne manger que des légumes

Dans la plupart du temps, les personnes qui souhaitent soutenir le concept de l’écologie effectuent un tri dans leur alimentation. Elles consomment alors peu ou bien pas de produits qu’elles considèrent comme pas écologiques.

La viande en fait partie. Mais ne pas manger de viande ou bien réduire la consommation de viande ne signifie pas du tout qu’il faut tout simplement manger de légumes parce que les viandes sont considérées comme peu écologiques.

Il est en effet, possible de les remplacer par différentes autres sources de protéines d’origine végétale à ne citer que les légumineuses dont les haricots blancs, les pois chiches, etc., et les céréales.

Un sapin de Noël synthétique est mieux

Cette idée est reçue est bien fausse. En réalité, un sapin de Noël synthétique est loin d’être écologique. Le sapin de Noel en bois est en effet biodégradable et il ne stocke le CO2 quelques années alors que le sapin synthétique est constitué de matière plastique.

Celle-ci est à base de pétrole non-renouvelable et de métaux. En outre, avant qu’un sapin de Noel synthétique arrive dans un foyer quelconque, il doit faire un long voyage. Habituellement, ce type de sapin est fabriqué en Chine. Il doit alors parcourir quelques kilomètres et cela n’a rien d’écologique.

Néanmoins, pour qu’il puisse être considéré comme écologique, il doit être gardé dans un foyer au moins 20 ans.

L’énergie nucléaire est très polluante

En matière d’énergie, le nucléaire est souvent pointé du doigt et est considéré par plusieurs comme une solution polluante. Et pourtant, les partisans du nucléaire affirment le contraire. Ils le considèrent même comme étant une solution énergétique verte.

En effet, contrairement aux idées reçues, le nucléaire ne contribue pas au réchauffement climatique car les centrales nucléaires n’émettent que peu de CO2 par rapport à la quantité d’énergie qu’ils produisent. De ce point de vue, il est donc possible de dire que le nucléaire est une énergie assez propre.

En revanche, les déchets radioactifs qu’ils produisent doivent être bien entretenus pour éviter qu’ils polluent l’environnement.

Le textile est la deuxième industrie la plus polluante du monde

Selon l’affirmation d’une styliste américaine nommée Eileen Fisher lors d’une remise de prix de l’industrie de la mode à Manhattan, le textile est particulièrement polluant. Depuis, plusieurs médias se sont penchés sur le sujet et diffusent les soi-disant impacts environnementaux de l’industrie textile.

Certes, la production de divers types de matières premières utilisées dans ce domaine se sert de produits chimiques, consomme une grande quantité d’eau, etc. Cependant, les dégâts causés peuvent tous être récupérés et il est possible de renouveler très vite les matières premières usées.

Il ne faut pas non plus oublier que les produits issus de l’industrie du textile sont recyclables à l’infini. En ce qui concerne les émissions CO2 des industries dans ce domaine, elles ne représentent qu’environ 1.7 milliard de tonnes de CO2 sur les 49 milliards émises chaque année, ce qui équivaut à moins de 4% des émissions. Tout cela ne fait donc pas de l’industrie du textile le second domaine le plus polluant du monde.

Utiliser du papier favorise la déforestation des forêts

Le problème de la déforestation touche généralement les forêts tropicales. La cause principale est en réalité l’extension agricole, l’agrandissement des réseaux routiers, les feux de forêts et l’activité minière. 

Et pourtant, plusieurs personnes pensent que l’industrie de la papeterie participe à la dégradation forestière.

Au contraire, elle aide la forêt à se développer durablement car environ 70% des bois utilisés pour fabriquer les papiers proviennent des coupes d’éclaircies et elles sont réalisées de forêts locales et non de forêts tropicales.

L’industrie de la papeterie contribue alors à la gestion durable des forêts.

Le diesel pollue globalement moins que l’essence

Cette idée reçue est l’une des plus répandues. Mais en réalité, le type de pollution fait par le diesel et l’essence ne sont pas tout simplement les mêmes, mais ils sont tous les deux polluants. Il est vrai que les véhicules à moteur qui utilisent du diesel consomment moins que les moteurs à essence. Ils effectuent donc moins de rejet de CO2 dans l’atmosphère.

Toutefois, le taux de rejet de dioxyde d’azote ou NOx dans l’air des moteurs diesel est particulièrement plus important. Cela fait également agrandir l’effet de serre et favorise les pluies acides. Il ne faut pas non plus oublier que la combustion du diesel est responsable des diffusions de particules fines cancérogènes.

Les dernières publications
Tuxboard