Noël 2019 "La Liste des cadeaux de Noël, pour hommes, femmes, les pulls et les pires cadeaux...

BlogInsolite, LifestyleCette jeune fille atteinte du syndrome de la Belle au Bois Dormant peut dormir pendant des mois

Cette jeune fille atteinte du syndrome de la Belle au Bois Dormant peut dormir pendant des mois

Une jeune Colombienne souffre d’une étrange maladie qui la plonge dans un profond sommeil pendant de longues périodes.

À 17 ans, Sharik Tovar est atteinte du syndrome de Kleine-Levin ou syndrome de la Belle au Bois Dormant.

Cette maladie neurologique, face à laquelle même le prince charmant est impuissant, provoque une somnolence excessive qui peut durer des jours, des semaines voire des mois consécutifs.

Elle est extrêmement rare, touchant un à cinq individus sur un million. En France, elle concernerait environ 120 personnes.

Une fois, Sharik est restée assoupie pendant 70 jours d’affilée. Selon LiveScience, elle avait temporairement oublié le visage de sa mère au cours de cet épisode.

L’adolescente a développé ce trouble alors qu’elle n’avait que 2 ans. Quand elle est alitée, sa mère la nourrit avec des aliments liquéfiés toutes les heures pour qu’elle reste en bonne santé.

Boulimie, hallucinations et forte libido

Lorsqu’ils sont éveillés, les malades peuvent se sentir confus et désorientés, et montrer un manque total d’énergie et d’émotion.

Certains rapportent même que « tout semble flou » et que les bruits et la lumière leur paraissent assommants.

Selon la Fondation du syndrome de Kleine-Levin, ce syndrome se manifeste également, en plus de la somnolence, par un appétit dévorant, des hallucinations et une activité sexuelle effrénée.

Entre les épisodes, les patients ne présentent aucun de ces symptômes : ils sont en parfaite santé.

Si l’origine de ce trouble reste inconnue, une étude effectuée en 2005 suggère qu’elle se développe chez les personnes présentant les symptômes d’une maladie infectieuse.

Les scientifiques estiment que le système de défense de l’organisme s’attaque alors au tissu cérébral, le confondant avec un agent pathogène.

Mais n’utilisez pas cette excuse pour rester au lit bien après que votre réveil ait sonné.

Historiquement, seulement 500 cas ont été rapportés dans les revues médicales.

Publié le 1 novembre 2019 à 8:34, par :
Emma Renaux


Les dernières publications


Contact | Mentions Légales | Confidentialité | Copyright © 2003-2019 | Tuxboard : concentré de news fraîches