Des exosquelettes pour « épauler » le personnel d’un aéroport de Tokyo

L’aéroport Haneda de Tokyo a récemment conclu un partenariat avec la société Cyberdyne spécialisée dans la robotique. Son personnel sera bientôt équipé d’exosquelettes.

exosquelette japon

Une technologie innovante qui limite les accidents et les blessures

Cyberdyne fournira ainsi des robots exosquelettes opérationnels qui aideront le personnel de l’aéroport en facilitant ses mouvements et en limitant les risques de blessures et d’accidents inhérents à certaines actions. Ainsi le port de charges lourdes sera grandement facilité. Si ce partenariat d’un nouveau genre s’avère concluant, d’autres aéroports du pays seront eux aussi équipés dans un futur proche.

Tout a commencé comme une gigantesque expérience, mais la technologie a évolué si rapidement que HAL, cet exosquelette extrêmement novateur, est aujourd’hui passé au stade de prototype opérationnel. Son créateur, Cyberdyne, explore aujourd’hui de nouvelles façons de l’employer, notamment dans le milieu médical et industriel.

HAL analyse en temps réel les signaux émis par le cerveau de son porteur. Si la personne souhaite se déplacer, son cerveau envoie alors des signaux aux muscles selon Cyberdyne. HAL lit ces signaux « bio-électriques » et accompagne et soutient les mouvements de son utilisateur.

Ainsi une personne  pesant 50 kilos pourra facilement porter une charge de 20 kilos, soit près de la moitié de son propre poids, tout cela sans danger.

exosquelette aeroport japon

Le Japon leader incontesté en ce qui concerne l’usage des robots

Nous vous avions récemment parlé du premier mariage entre robots célébrés au pays du soleil levant, plutôt décalé et insolite, mais véritable reflet d’un pays définitivement tourné vers la robotique.

 

L’exosquelette HAL est livré avec une batterie disposant d’une autonomie de plusieurs heures et son utilisation représentera un coût mensuel d’environ 1.110 dollars. Il ne sera pas le seul robot à travailler sur l’aéroport, puisque des robots sont déjà utilisés pour nettoyer les sols de ses terminaux.

L’aéroport d’Haneda utilisera aussi d’autres robots conçus par l’entreprise Cyberdyne, robots chargés par exemple du transport et du nettoyage capables d’utiliser de manière autonome les ascenseurs.

Le président du Japan Airport Terminal and Co s’est exprimé :

« Je veux que ce concept novateur soit rapidement étendu à tous les autres aéroports du Japon, et également ceux du monde entier. »

Le Japon est donc définitivement le leader mondial en ce qui concerne le développement et l’utilisation des robots. Le partenariat récemment engagé entre l’aéroport d’Haneda et la firme Cyberdyne en est une preuve supplémentaire.

Pour terminer, on vous invite à découvrir cette vidéo impressionnante d’un robot « samouraï » qui surpasse les plus grands maîtres.

Les dernières publications
Tuxboard