5 questions existentielles auxquelles la science ne peut répondre

Découvrez ces 5 questions existentielles qui restent pour l’heure sans réponse. Aussi avancée soit-elle, la science ne peut pas toujours tout expliquer.

Ces 5 questions existentielles qui restent pour l’heure sans réponses

1 – Sommes-nous seuls dans l’univers ?

Bien qu’il soit impossible de l’infirmer ou de l’affirmer à l’heure actuelle, les chances que nous ne soyons pas les seules et uniques formes de vie dans l’univers existent.

Notre univers se compose en effet d’un nombre infini de systèmes solaires et de planètes, et il est donc probable que d’autres êtres vivants existent quelque part… bien que les scientifiques n’en aient pour l’heure détecté aucune.

Il reste toute fois envisageable que la Terre soit la première planète de l’univers à abriter la vie… ou que nous soyons ses derniers représentants. L’une des questions existentielles abordée par le paradoxe de Fermi.

>> Nous vivons en réalité dans la Matrice

2 – Pourquoi les médicaments de type placebo fonctionnent ?

Parfois, prendre des médicaments sans composé actif peut vous aider à vous sentir mieux, voire, dans certains cas, traiter le problème dont vous souffrez.

Cela signifie-t-il que vos symptômes étaient simplement psychosomatiques ou liés au stress ? Personne ne peut l’expliquer avec certitude.

Même la douleur physique peut être soulagée et atténuée par un médicament placebo présenté au patient comme un analgésique.

>> 50 faits insolites pour briller en société

3 – Pourquoi rêvons-nous ?

En 1953, deux scientifiques ont observé une corrélation entre les mouvements de yeux et les rêves. Au cours des années suivantes, ils ont constaté que l’activité du cerveau durant une phase de sommeil paradoxale se révélait semblable à celle du cerveau d’un individu éveillé.

Une étude datant de 1960 a quant à elle révélé que le fait d’interrompre le sommeil des sujets les rendaient tendus et irritables, ce qui suggèrerait que les humains ont besoin de rêver pour parvenir à se relaxer et parvenir à traiter leurs soucis.

Aucune réponse définitive n’existe à l’heure actuelle.

>> 9 faits étranges sur les rêves

4 – Que trouve-t-on de l’autre côté d’un trou noir ?

Ce problème pour le moins particulier a été abordé par Andre Deutsch dans son livre intitulé « The Biggest Questions in Science ». Deutsch suggérait que le problème était dû à l’incompatibilité entre la théorie de la relativité d’Albert Einstein et la physique quantique.

Selon Einstein, un trou noir finit toujours par s’effondrer sur lui-même, ce qui crée une singularité. Problème : la physique quantique ne reconnait pas l’existence même des trous noirs.

Edward Witten, physicien à l’Université de Princeton explique :

« Si vous vous basez sur la théorie de la relativité, vous apprenez qu’un trou noir peut absorber tout corps qui passe à proximité de lui, mais ne peut rien émettre. »

La physique quantique ne reconnait donc pas l’existence d’une telle chose, et l’incompatibilité entre ces deux branches de la physique signifie que nous ne disposons pas des outils suffisants pour traiter ce problème.

>> Le plus grand trou noir de l’univers

5 – Quel est le principe de la gravité ?

La gravitation est l’une des quatre forces fondamentales qui régissent l’univers, et elle représente aussi l’interaction physique responsable de l’attraction des corps massifs entre eux.

Elle se manifeste par l’attraction terrestre qui nous retient au sol et est responsable de plusieurs manifestations naturelles comme les marées, l’orbite des planètes autour du Soleil, et de la sphéricité de la plupart des corps célestes.

Malheureusement, les scientifiques sont incapables pour l’instant d’expliquer pourquoi ce phénomène se produit.

Tuxboard